Les Cahiers de la Solidarité
Catalogue



Développement durable RSE / Diversité Economie sociale Affaires sociales Participation citoyenne français nederlands english
» Participation citoyenne » Documentation de fond » 1ères Journées civiques européennes

1ères Journées civiques européennes

L’Union et ses États membres ont admis la nécessité d’une participation accrue des citoyens européens à la construction de l’Europe. Le programme communautaire baptisé « L’Europe pour les citoyens » encourage la participation civique, la formation d’un sentiment d’appartenance au projet européen, la création d’une identité européenne, de même que la tolérance et la compréhension mutuelle. Depuis septembre 2008, il sert à mettre sur pied chaque année deux grandes manifestations consacrées à la citoyenneté, soit une par présidence.

Ainsi, le premier évènement de ce type a pris la forme de Journées civiques européennes organisées à la Rochelle du 4 au 6 septembre 2008 sur le thème « Mobilité, dialogue, participation : vers une citoyenneté européenne active ». Elles ont réuni des membres d’associations et d’organisations non gouvernementales, fonctionnaires des institutions locales, régionales, nationales et européennes, spécialistes de la citoyenneté européenne. Le Forum civique européen, créé en décembre 2005 pour « redonner envie d’Europe », était à l’initiative de l’évènement.

Par ailleurs, le commissaire européen chargé de l’éducation, de la formation, de la culture et de la jeunesse, M. Ján Figel’, y a déclaré : « Pour que le projet européen demeure une réussite, la population doit y être associée à tous les niveaux. Il est essentiel que les citoyens européens participent activement, entre autres, aux débats et aux réflexions sur l’avenir de l’Europe. Ces nouvelles manifestations axées sur la citoyenneté, à commencer par celle de La Rochelle, qui inaugure la série, sont un bon moyen de renforcer ce processus tout au long des présidences successives de l’Union européenne. »

La Présidence française de l’Union européenne était représentée pour l’occasion par la Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, Roselyne Bachelot, et le Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet.

Yves Deloye, Professeur en Politiques à l’Université de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne et Secrétaire Général de l’association française des sciences politiques, a présenté l’évolution de l’idée de citoyenneté européenne depuis l’apparition du concept à nos jours en s’attachant aux droits qu’elle confère mais aussi aux valeurs dont elle est porteuse pour les citoyens. Le concept de citoyenneté européenne est paradoxal aux vues de l’association de la notion de citoyenneté à un État, considérant qu’il n’existe pas d’État européen. Au niveau européen, la notion de citoyenneté, malgré une volonté affichée de rassembler les peuples, est plus liée à un vecteur économique de rapprochement qu’à de véritables droits civiques. De plus, ce nouveau statut créateur de droit est, en plus d’une avancée notable, créatrice de discrimination entre les résidents de l’Union européenne d’origine extra communautaires et les citoyens européens.

Au total, plus d’une dizaine d’ateliers étaient organisés autour des thèmes de la mobilité des acteurs associatifs, des jumelages de ville, du dialogue interculturel, des élections européennes prochaines, de l’éducation à la citoyenneté, des outils nécessaires à un dialogue efficace entre société civile et institutions européennes. L’atelier « les outils du dialogue civil dans les États membres » est revenu sur les relations État / organisations de la société civile, qui sont déterminantes pour l’instauration d’un véritable dialogue civil. Ces outils sont variables selon les États dans leur application et leurs effets, leur étude permet d’envisager un modèle européen. La citoyenneté européenne active a été particulièrement soulignée. L’atelier éco-citoyenneté s’est penché sur l’urgence du développement durable en Europe. Les élections européennes de 2009 seront l’occasion de réduire l’écart entre l’Union européenne et ses citoyens. Enfin, dans le secteur social, comme cela a été évoqué dans l’atelier sur les associations agissant dans le domaine social, la citoyenneté européenne active trouve toute sa place.

Un compte rendu détaillé des ateliers auxquels l’équipe de Pour la Solidarité a participé sera très prochainement publié dans notre Newsletter Citoyenneté, pour le recevoir, n’hésitez pas à vous inscrire à cette nouvelle newsletter !

 


login
plan du site Mentions légales réalisation : Vertige TEST