Les Cahiers de la Solidarité
Catalogue



Duurzame Ontwikkeling MVO / Diversiteit Sociale Economie Sociale Zaken Participatie van het middenveld français nederlands english
» Presentatie » PLS in de pers » PLS dans le journal Le Soir

PLS dans le journal Le Soir

Suite aux chroniques de Denis Stokkink pour la radio belge, PLS a de nouveau été présent dans la presse en mai, à travers la publication d’une carte blanche « Pour une croissance européenne durable et solidaire » dans le quotidien Le Soir, le 14/05.
Pour lire la carte blanche

Voici le texte publié :

 

Denis Stokkink Président du think tank européen « Pour la Solidarité »
Un collectif européen de signataires (*)

 

Pour une croissance européenne durable et solidaire

jeudi 14 mai 2009, 10:08

La crise financière et ses conséquences sociales inquiétantes nous ont dévoilé la fragilité, voire les limites du système économique et financier en vigueur. Il n’est plus possible que les marchés financiers gouvernent notre économie au détriment de l’intérêt général européen. Il en va du bien-être de tous. Pourtant, l’idée d’un grand chantier économique ne semble pas encore avoir frappé les esprits des décideurs politiques européens. Il est donc urgent de donner de la voix en se rassemblant autour d’un projet commun pour bâtir une croissance européenne durable et solidaire.
Cette construction ne se fera, certes, ni en un jour, ni sans une vision économique de long terme. Il est dans l’intérêt de tous de développer une croissance économique européenne viable, saine et durable. C’est dans cette perspective que le collectif de signataires du Manifeste européen Pour une croissance durable et solidaire au service d’une richesse partagée appelle les autorités publiques, aussi bien européennes, nationales que régionales et locales à bâtir un modèle conjoint d’économie verte, sociale et solidaire.

Sans équivoque, il est nécessaire de créer un gouvernement économique européen pour obliger les marchés financiers à servir l’économie réelle.

Mais on ne peut s’arrêter là. Il faut redonner un rôle prépondérant aux citoyens, car ils sont à la base de l’économie en étant à la fois producteurs et consommateurs. Ce sont eux les principaux acteurs économiques qui pourront rebâtir une croissance durable.

N’oubliant pas que l’économie de marché fonctionne selon le principe de l’offre et de la demande, le modèle proposé place la cohésion sociale comme un moteur essentiel et non comme une conséquence de la croissance pour relancer conjointement et de manière durable la production et la consommation.

Créatrice d’emplois et d’un fort dynamisme économique, l’économie verte ouvrira la porte à une meilleure qualité de vie. A cette fin, un appel est lancé aux investissements publics « verts » et responsables dans les secteurs du logement, de l’alimentation et du transport, et dans la recherche et l’innovation. Ainsi l’Union européenne pourra-t-elle devenir le précurseur d’une révolution environnementale, rester compétitive et être un acteur majeur dans le monde. Toutefois, seule, l’économie verte ne saura suffire. Par une redistribution juste des richesses et un revenu décent pour tous, pour ne pas dire un meilleur pouvoir d’achat, une économie plurielle, plaçant l’humain au cœur de ses préoccupations, relancera la consommation. Vectrice de progrès social, elle améliorera également le bien-être des travailleurs et leur productivité.

Le changement ne pourra être amorcé que moyennant une intervention publique forte. Il faut d’ores et déjà compter sur un important soutien public aux systèmes de santé et d’éducation, sur des politiques de renfort au secteur de l’économie sociale et aux petites et moyennes entreprises (PME), sur la promotion de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), sur des politiques de diversité dans l’entreprise, etc. Par ailleurs, la croissance ne peut être entièrement durable et solidaire sans favoriser épargne solidaire, investissements socialement responsables et fonds de pension durables, c’est-à-dire la finance éthique et responsable.

Pourquoi ne pas dépasser la crise de manière durable et entrer dans une nouvelle ère de croissance de long terme ?

Pourquoi ne pas tenter un modèle qui repose, en plus d’une réglementation financière stricte, sur une économie plurielle soucieuse de développement économique, de progrès social et de qualité environnementale, en collaboration étroite avec les pays émergents et en développement ?

Construisons ensemble une croissance européenne durable et solidaire .

 

(*) Parmi lesquels : Giovanni Acquati, président honoraire du réseau Inaise, Claude Alphandery, président du Cniae (France), Jacques Bastin, directeur de Solidarité Socialiste (Belgique), Pervenche Beres, députée européenne PSE (France), Monique Chalude, présidente d’Amazone (Belgique), Grégor Chapelle, échevin du travail à Forest (Bruxelles, Belgique), Alain Coheur, président de Social Economy Europe, Jean Cornil, député fédéral belge du PS (Belgique), Corina Cretu, députée européenne PSE (Roumanie), Jean-Marc Delizee, secrétaire d’Etat à la lutte contre la pauvreté (Belgique), Anne Delvaux, sénatrice, Centre Démocrate Humaniste, Belgique, Maria Donzelli, présidente, Centro di Studi sulle Culture del Mediterraneo, Unversité de Naples l’Orientale (Italie), Jacques Dughera, secrétaire général du Cniae (France), Despina Euthimiou, secrétaire générale Ré.S.O.-J, Belgique, Anne Ferreira, députée européenne PSE (France), Laurent Fraisse, socio-économiste au Crida (France), Olivier Gaillard, directeur, Trans-Mission (Belgique), Evelyn Gessler, administratrice déléguée de Decider’s, présidente de la Chambre de Commerce belgo-luxembourgeoise en France (Belgique), Ignace Glorieux, professeur de Sociologie à la VUB (Belgique), Sophie Heine, politologue à l’ULB, membre d’Attac (Belgique), Alain Hutchinson, député européen PSE (Belgique), Jamal Ikazban, échevin à Molenbeek (Bruxelles),
membre du Bureau du PS (Belgique), Pierre Jonckheer, député européen, Vice-président du Groupe VERTS/ALE (Belgique), Christine Kulakowski, directrice d’Association (Belgique), Jean-Pascal Labille, secrétaire général de la mutualité Solidaris (Belgique), Karine Lalieux, députée fédérale PS (Belgique), Jean-Louis Laville, professeur au CNAM, (France), Eric Lavilluniere, coordinateur général de Lux’09 de l’Inees (grand-duché de Luxembourg), Jean Lemaitre, journaliste, enseignant à l’Ihecs (Belgique), Isabella Lenarduzzi, fondatrice et directrice de Jump pour Femmes Actives (Belgique), Corinne Lepage, présidente de CAP 21, vice-présidente du MoDem (France), Gabriel Maissin, économiste (Belgique), Marie Nagy, Ecolo-Bruxelles (Belgique), Robert Plasman, professeur d’économie, directeur du Dulbea (Belgique), Yonnec Polet, président Ré.S.O.-J, membre du Bureau du Parti Socialiste, Belgique, Philippe Smits, député bruxellois honoraire (Belgique), Simone Susskind, membre du bureau du PS (Belgique), Marc Vandercammen, directeur général du Crioc (Belgique), Anne Van Lancker, députée européenne PSE et présidente du Mouvement européen Belgique (Belgique), Jeff Weitzel, président du Cedag et directeur de l’EGCA-Luxembourg (grand duché du Luxembourg).

 

Vous pouvez signer le Manifeste européen en envoyant un mail à
denis.stokkink AT pourlasolidarite.eu

 


login
Neemt wij contact op Plan van website Wettelijke vermeldingen réalisation : Vertige TEST